L’étanchéité des raccords de plomberie

L’étanchéité des raccords de plomberie

En plomberie, il est primordial de faire des installations sans fuite (telles que le système de distribution hydrocâblée). Pour cela, l’imperméabilité entre les surfaces, les tubes (mono-tube, bitube…) et les raccords doit être parfaite. Mais il y a différentes manières de faire cette étanchéité. Étudions celle des raccords de plomberie de plus près…

Concernant les raccords à portée plate

L’étanchéité de ce genre de raccord se fait sur la partie femelle et mâle de chacun des raccords. Il faut pour cela intercaler un joint plat entre les 2 portées.
Les portées plates sont généralement en laiton, en acier noir ou galvanisé, en plastique ou en cuivre.

Mais attention, suivant le fluide de l’installation (eau potable ou hydrocarbures) on n’utilisera pas le même joint plat ! Pour l’eau potable, il faut choisir un joint spécial eau potable, et un joint spécial gaz pour une installation de gaz.

A noter qu’il existe, pour ces 2 types de fluides, des joints en fibre ou en caoutchouc. Les premiers gonflent au contact de l’eau et épousent donc mieux les portées ; ils sont alors fiables dans le temps. Mais ils demandent à être changés à chaque démontage.

Le joint en caoutchouc, quant à lui, peut être démonté souvent, sans être remplacé. Mais il dure beaucoup moins longtemps car il a tendance à se craqueler et se fissurer.

Par ailleurs, il faut faire très attention aux joints qui sèchent car ils ne seront plus étanches. La remise en eau d’une installation vide demande donc la plus grande prudence.

Concernant les raccords à portée conique

L’imperméabilité de ce type de raccord se fait sur la portée conique de la partie mâle et femelle du raccord. Il n’y a donc pas d’utilité à intercaler un joint puisque les 2 portées en métal sont directement en contact l’une sur l’autre.

Une exception est à noter en climatisation, où un joint conique en cuivre est intercalé nécessairement entre les 2 portées coniques.

Pour ce genre de raccord, il faut utiliser de la pâte à joint sur les 2 portées. Cela facilitera grandement l’imperméabilité, le montage et le démontage.

Et il faut savoir que les installations de fioul ont obligatoirement ce type de raccord.

Concernant les raccords sans portée

L’imperméabilité de ce type de raccord est faite au niveau du filetage. Il faut alors rajouter une épaisseur de « matière molle » sur la partie mâle du raccord avant de la visser dans la partie femelle.

Cette « matière molle » peut être de la pâte à joint et de la filasse, du Téflon ou un autre produit chimique durcissant (résine par exemple). Elle sera choisie en fonction du fluide : le gaz exige l’utilisation de Téflon, tandis que l’eau laisse le libre choix de la matière.

Lors du vissage, cette partie molle sera alors coincée et serrée dans le filetage et assurera la parfaite imperméabilité.

Concernant les raccords avec tube encastré

Dans ce cas précis, le tube (qui est la partie mâle) vient directement dans le raccord. La portée est alors faite par un écrou qui est mis sur le tube.

L’imperméabilité est ensuite assurée par un joint conique, torique ou plat et plus épais, et avec une rondelle placée entre le joint et l’écrou (celle-ci étant « à dent » pour bien immobiliser le tube dans le raccord et renforcer l’imperméabilité).

Il faut noter que pour un raccord de ce type en PVC, c’est un joint conique en plastique qui fera l’imperméabilité. Et il faut savoir qu’il existe aussi des raccords spéciaux, comme sur une chaudière, où la partie mâle du tube rentre dans le raccord, et où l’étanchéité se fait sur une portée plate. Il faut alors veiller à utiliser les joints fournis.

Pour conclure, il faut savoir que les joints de raccord sont réalisés avec du mastic silicone sanitaire. Très facile à installer et très avantageux (excellent adhérent sur surface sèche et élastique), il sert à l’imperméabilité et pour coller. Mais pour en savoir plus sur l’étanchéité des raccords et sur les joints de plomberie, il est préférable de contacter un professionnel du milieu.

En savoir plus :