Tuyauterie : les différents matériaux

Tuyauterie : les différents matériaux

Quatre grandes familles de matériaux dédiés à la tuyauterie

En matière de tuyauterie, on trouve différents matériaux sur le marché de la plomberie. Chacun de ces matériaux est adapté à une utilisation particulière, selon le diamètre nécessaire ou encore en fonction des besoins de cintrage. Le choix se situe selon quatre grandes familles :

  • le PVC, ou polychlorure de vinyle ;
  • le cuivre recuit vendu enroulé, ou écroui qui se présente en tubes rigides ;
  • le PER, ou polyéthylène réticulé haute densité et le PB, polybutène ;
  • le tube multicouche.

Les tuyaux de PVC s’utilisent pour l’alimentation ou l’évacuation des liquides, pour le chauffage et pour l’épandage à condition qu’ils soient perforés. Le cuivre est le principal composant d’une tuyauterie destinée à la distribution de l’eau mais aussi au chauffage ; tout comme le PER et le multicouche. Le PB est conçu pour l’installation du chauffage par le sol. Pensez également aux matériaux de synthèse pour sa tuyauterie ou même à la plomberie sans soudure.

Le PVC, la tuyauterie passe-partout

Choisir le PVC pour la tuyauterie de son habitation, c’est opter pour un bon rapport qualité/prix. Sa mise en place ne présente pas de difficulté, si ce n’est qu’il convient de prévoir des raccords avec manchons compte tenu de sa sensibilité à la dilatation. La tuyauterie PVC se décline en dimensions, 32, 40, 50, 63 et 100 millimètres pour assurer :

  • l’évacuation des eaux de pluie (PVC EP) ;
  • l’évacuation des eaux usées (PVC EU) ;
  • l’alimentation en eau chaude ou froide (PVC surchloré, PVC-C, CPVC, HTA2, PVC pression) ;
  • l’évacuation des liquides agressifs (PVC C) ;
  • et le PVC perforé réservé aux fausses septiques.

Des matériaux de tuyauterie selon leurs qualités

S’il demande l’intervention d’un professionnel, le cuivre se veut robuste autant qu’esthétique avec une durée de vie remarquable (voire éventuellement l’utilisation de l’acier). Il faut également savoir qu’il est recyclable. Le PER est l’un des matériaux les plus résistants à la corrosion et au tartre. On le choisit surtout pour son aptitude à masquer le son inévitable de la circulation des fluides dans les canalisations. Sa propension à la dilatation nécessite des raccords appropriés. Le tube multicouche n’a pas à souffrir de la distension, il se manipule comme le cuivre et convient indifféremment aux échanges à l’horizontale ou à la verticale. Un plombier de profession vous confirmera quels matériaux sont les plus appropriés à la tuyauterie à installer, que ce soit dans une construction neuve ou lors d’une rénovation.

Pour en savoir plus

Articles en relation