Tout savoir sur le vide sanitaire

Tout savoir sur le vide sanitaire

Qu’est-ce-que le vide sanitaire ?

On appelle vide sanitaire l’espace compris entre le sol du terrain où est bâtie une construction et le plancher de son rez-de-chaussée. Ce volume vide isole la partie basse de la maison de tout contact avec la terre et constitue une barrière très efficace. En surélevant ainsi le bâtiment d’un minimum de 20 centimètres, on évite tout problème d’humidité et on conserve une maison saine. L’air circule dans ce vide grâce aux bouches d’aération qu’il convient de grillager, ce qui empêchera petits rongeurs, chats et autres insectes de s’y installer. Vous souhaitez prévoir un vide sanitaire pour votre future construction ? Sachez qu’il ne pourra se réaliser que sur terrain plat ou a très faible pente. En vous munissant de vos plans d’architecture, un maçon vous conseillera sur le besoin d’un vide sanitaire en fonction de la nature de votre terrain.

Réaliser un vide sanitaire

Dans le cadre de la chasse aux ponts thermiques, et donc des économies d’énergie, le vide sanitaire d’une maison est soumis à la norme RT2012. Sa réalisation nécessite des blocs en ciment, des poutrelles en béton, du polystyrène. On peut procéder de cette façon :

  • décaisser l’équivalent de la superficie de la construction ;
  • élever des murets en blocs de ciments sur une hauteur d’environ 50 centimètres ;
  • placer les poutrelles transversalement à 60 cm d’intervalle ;
  • mettre en place les blocs de polystyrène.

Avant de couler la dalle, le plombier doit intervenir pour prévoir le passage de ses canalisations et autres évacuations pluviales. Il s’agit ici d’un descriptif simplifié. La création d’un vide sanitaire demande une certaine technicité et de beaucoup de sérieux pour être réalisée par un amateur, car il s’agit de la base de la construction. Une entreprise de maçonnerie vous établira un devis détaillé, n’hésitez pas à poser des questions concernant les termes techniques.

Vide sanitaire : avantages et inconvénients

Un vide sanitaire correctement réalisé préserve le logement des remontées d’humidité dans les murs et assure une isolation du sol contre le froid. S’il est suffisamment haut, on a accès aux éléments de plomberie et d’électricité. Une construction sur vide sanitaire ne dépend pas directement du terrain et de ses possibles mouvements, ce qui supprime les risques de fissuration du carrelage. Et dans les zones inondables, le rez-de-chaussée est protégé de l’intrusion de l’eau. S’il faut lui trouver un inconvénient, citons l’accès à l’habitation par un escalier.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser