La douche à l’italienne

douche à l'italienne

Parmi les différents types de douches existants, l’une des plus connues est la douche à l’italienne. Elle est fort appréciée pour ses lignes sobres et épurées qui lui confèrent une touche de modernité. Quels sont ses avantages et comment s’installe-t-elle ?

Les origines de la douche à l’italienne

Ce type de douche est ainsi appelée parce qu’elle puise son inspiration dans les anciennes modes romaines. L’une de ses principales caractéristiques est son absence de marche ; c’est en effet une douche de plein pied, à fleur de sol. Le receveur classique est remplacé par du carrelage ou un revêtement de type galets ou mosaïques, pour leur côté anti-dérapant. La conséquence est une douche homogène, au sol mais aussi au mur. Seule la bonde d’évacuation est visible.

Les atouts d’une douche à l’italienne

Une telle douche est très pratique. Son absence de marche la rend idéalement accessible à tous, et en particulier aux personnes à mobilité réduite, aux personnes âgées et aux enfants. De même, ses surfaces planes facilitent l’entretien, par rapport à une douche à bac classique.

Il est aussi possible, dans une telle douche, de se tenir à deux, contrairement à une douche classique dont les dimensions limitent une telle opportunité. C’est en effet l’envie et l’espace disponible qui décident de sa taille. Elle offre ainsi d’agréables sentiments de liberté et de grandeur. Elle s’adapte à la plupart des salles de bain, même les plus originales, avec une paroi pouvant être disposée à angle droit ou bien être dotée de courbes.

Enfin, elle est très esthétique, ouvrant la voie à de nombreuses idées de décoration ; il est possible de carreler sol et murs de la manière dont on le souhaite, avec les couleurs désirées ; de multiples matériaux peuvent être utilisés.

L’installation de la douche à l’italienne

Le seul inconvénient de ce type de douche est qu’elle nécessite, en rénovation, d’importants travaux pour son installation. S’il est en effet facile de l’intégrer dans une construction neuve, il faudra, dans une salle de bain existante, surélever le sol, poser un siphon de 90 mm et non plus de 60 mm, mettre en place des joints époxy au temps de séchage plus long car l’étanchéité doit être parfaite pour pallier tout risque de fuite, etc. Technique, cette mise en œuvre suppose la présence d’un professionnel expérimenté.

Si vous souhaitez faire installer une douche à l’italienne chez vous, vous trouverez facilement les coordonnées d’un professionnel qualifié en consultant l’annuaire du site.

Pour en savoir plus :

Articles en relation