Peut-on récupérer l’eau de pluie ?

eau de pluie

L’eau potable est un bien très précieux qu’il importe de préserver. Récupérer l’eau de pluie permet de réduire sa facture de consommation d’eau, tout en gagnant en autonomie. Il n’est pas tellement difficile de récupérer de l’eau de pluie pour suffire aux besoins en eau pour l’arrosage d’un potager et d’un jardin. Quelques barils ou sceaux peuvent convenir, voire éventuellement une fosse sceptique. Toutefois, en ce qui concerne les besoins d’une maisonnée entière, l’équipement nécessaire s’avère beaucoup plus imposant (entre autres, de grandes citernes enterrées). Vous aurez besoin de professionnels pour mener à bien ce projet, afin qu’il soit conforme aux normes restrictives.

Des économies considérables

Grâce à un système de recueillement de l’eau pluviale, un foyer composé de quatre personnes peut projeter d’effectuer une économie de plus de 40 % de sa consommation en eau, c’est-à-dire l’équivalent de quelque 300 euros par année.

Les économies observées sont généralement réparties de la manière suivante : 20 % pour les toilettes, 12 % pour la lessive, 10 % pour laver la vaisselle, 6 % pour le nettoyage de véhicules, et 6 % pour l’arrosage des plantes du jardin.

Un des principaux avantages de récupérer les eaux fluviales se situe toutefois au niveau de l’autonomie. Un tel système évite de devoir restreindre l’utilisation quotidienne prescrite par la réglementation, soit généralement de 150 à 200 litres. Avec l’accroissement du phénomène de réchauffement climatique planétaire, les restrictions pourraient être appelées à se resserrer davantage au cours des prochaines années.

De quel genre de système s’agit-il ?

L’eau de pluie se retrouvant sur le toit est canalisée vers des gouttières. Celles-ci sont reliées à une cuve, généralement une grande citerne enterrée sous terre. Les débris provenant du toit, comme des feuilles mortes, insectes, amphibiens, etc., sont grossièrement filtrés par petit grillage appelé « crapaudine » positionné en descente. Un filtre décanteur installé en amont de la cuve affine l’opération de filtration, en séparant les impuretés en suspension dans l’eau.

L’eau de pluie est acheminée par un groupe de pompage à surpression. Cet équipement, généralement installé dans le sous-sol, sert à acheminer l’eau récupérée vers les points de puisage. Lorsque la cuve de stockage de l’eau est vide, il n’y a pas de souci à se faire, car le système va automatiquement basculer vers le réseau d’aqueduc de la ville.

Grâce à un dispositif antiretour obligatoire, appelé « disconnecteur », il ne peut survenir de mélange accidentel entre l’eau recueillie et le réseau d’eau potable.

Les quantités d’eau utilisées sont comptabilisées par un compteur.

Pour bénéficier d’un crédit d’impôt pour l’installation de cet équipement spécialisé, le système mis en place pour récupérer l’eau de pluie devra répondre impérativement à toutes les normes énumérées dans la réglementation. Le service des eaux effectue des contrôles afin de s’assurer de la conformité des installations.

N’hésitez pas à consulter l’annuaire de notre site pour trouver des experts en recueillement de l’eau de pluie. Ces professionnels vous conseilleront sur la marche à suivre et vous aideront à réaliser votre projet.

En savoir plus :

Evacuation des eaux usées : eaux vannes et eaux ménagères